Ha non, il y a la fac avant!

Alors à la fac, je lisais ou feignais de lire mes grands auteurs classiques latins et grecs (deug de lettres classiques oblige!), la littérature médiavale et du 18eme qui étaient au programme. J'ai adoré le thème des utopies, quelle excellente idée de la part de Laurent Loty que de nous lancer sur cette voie (en fait je crois que c'est l'année finie et passée l'obligation que j'ai enfin aimé cette littérature!) Mais vraiment ce prof était époustouflant, j'en garde un bon souvenir, moi, qui en général, maudis la fac et ses profs! Alors je lui dois l'obligation d'achat de Voyages aux pays de nulle part, un vrai trésor!

Et de l'autre côté, je lisais les Catherine Cusset, Alice Ferney et Nancy Huston impossible de choisir parmi les titres, elles font partie de celles qui ne me déçoivent pas. Et tous les Paul Auster (sauf le Diable par la queue qui reste inachevé sur mon étagère).
De Philippe Claudel, je retiendrais: Quelques uns des cent regrets, de Schmitt,Oscar et la dame Rose, La part de l'autre, de Grimbert, La petite robe de Paul.

Ces années de fac, j'ai acheté des albums jeunesses par dizaine, Anne Herbauts, Fred Bernard et François Rocca, Rebecca Dautremer, Iela Mari, Elzbieta, Anthony Browne, Philippe Corentin et Tomi Ungerer entre autres.

Voilà pour mes incontournables, et puisqu'il faut être honnête, un jour j'espère que mes enfants liront l'histoire romaine de Tite-Live, les Métamorphoses d'Ovide, et des pièces du théâtre latin. Ca en vaut la peine!