Alors ce qui est plus proche n'est pas forcément le plus évident, je mélange mes goûts et découvertes d'alors avec ceux d'aujourd'hui.

J'étais fan de Kundera, en particulier l'insoutenable légèreté de l'être.
Mais aussi de Bobin, tous seront achetés, lus et encore regardés avec une profonde sérénité offerte par les mots de Christian Bobin.
Il y avait aussi les Jostein Gaarder, mon préféré n'est pas le monde de Sophie, mais Dans un miroir obscur.
J'ai lu avec plaisir les romans d'Alexandre Jardin, ceux de Daniel Pennac (découvrant même Kamo!) et de Modiano.
Je dois avouer que mes goûts n'étaient pas tout à fait mien, même si la plupart reste dans mes favoris, j'ai puisé tous ces auteurs dans la bibliothèque de ma grande soeur. D'ailleurs, aujourd'hui encore, ses conseils m'ouvrent souvent sur de vraies pépites littéraires à mes yeux.

De façon plus légère, je crois qu'au lycée, je n'avais pas échappé à Bridget Jones!

Et comment ne pas citer les Beigbeder ou Trainspotting de Welsh?

Une petite robe de fête et Geai, Bobin sont sûrement mes lectures préférées de ces 3 années, mais quand même 3 ans c'est long et je mets aussi en balance: Le joueur d'échec de Stephan Zweig (et tous les autres titres), Premier amour de Tourgueniev, et Manuella de Philippe Labro (hihi)!