Alors après ce souvenir évoqué des Marie-Aude Murail dont je garde un très bon souvenir, j'ai décidé de répertorier mes lectures préférées du primaire et du collège.

Parmi les premières lectures seule, mon bébé à 210F, de M.A. Murail, ensuite la série des Emilien et La dame qui tue, mon préféré dans la série des Nils Hazard, mais aussi les Morgenstern, pareil au début c'était La grosse patate et bien plus tard Terminale! Tout le monde descend, en passant par C'est pas juste, La première fois que j'ai eu 16 ans, Le vampire du CDI.

Au primaire, j'adorais Le petit chaperon vert de Solotaref et Nadja, les contes du chat perché, Les contes de Gripari, la sorcière de la rue Mouffetard et autres..., les Roald Dahl sans exception. Le baron perché d'Italo Calvino je crois, à vérifier cependant, le faucon déniché (je l'ai lu au collège en fait!), 2 pour une de Kästner et y avait toute une collection que j'avais lu et relu dans la classe de livres que j'aimais particulièrement mais je ne me rappelle plus des titres ni de la collection (je vais essayer de mettre à contribution mes copines de classe, à suivre!), c'était dans cette édition il me semble: 512WSMFNK4L__SL500_AA240_

Au collège, donc j'ai déjà cité les Marie-Aude Murail, les Morgenstern mais il y avait aussi Et puis j'en sais rien de Judy Blum, la fille du Canal de Thierry Lenain, L'autre d'andrée Chédid, les classiques Maupassant, Zola, Flaubert, évidemment. Il y en avait beaucoup d'autres, mais j'ai jamais su faire preuve d'assez de volonté pour tenir à jour un carnet de mes lectures alors malheureusement elles se sont évanouies en cours de route.

Ma madeleine de Proust ce serait incontestablement L'enfant des ombres de Moka, ce roman, je l'ai lu et relu, en grandissant il m'a encore plus touchée, émue, travaillée que petite. Je crois qu'à chaque relectures, il saura suscitéson flot d'émotions pour moi.

Et enfin, je conseillerai de lire, Le dernier des géants, de Place, parce qu'il vaut le détour.

Demain, je remue mes souvenirs de lycée et l'épisode 3 vous livrera enfin mes pêchés mignons de la littérature d'aujourd'hui!

Les Boileau Narcejac aussi! Comment ai-je pu oublier Brigitte Smadja???